• Le 19 Sep 2011 - bizarre , bizarre

    bizarre , bizarre

    j'ai rien compris du tout .

    Il y a quelques jours , Bernard est parti sans moi !!!!!

    J'attendais que ma porte s'ouvre , pour aller vers le camion , mais non .et en plus , je me suis aperçu que j'étais le seul à rester à la maison .J'ai aboyé du plus fort que je pouvais , même en pleine nuit , comme ça au moins , on savait que j'étais là !!!

    Le le ndemain , comme si de rien était , on vient m'apporter à manger , alors là , je voudrais comprendre .Ah ! mais j'avais une promise , il fallait me le dire avant .Celle ci , je l'avais lorgné depuis un moment , j'ignorais qu'elle était pour moi . Elle était heureuse de me voir , elle m'a embrassé .J'étais flatté : elle m'a dit qu'elle m'aimait et depuis très longtemps .

    Comme quoi , nous les chiens on ne choisit pas nos partenaires , mais sachez quand même , que l'on a des atomes crochus avec certains copines et d'autres pour qui on a de simples mesures de politesse .En plus , on voit bien quand elles sont belles , quand elles sont minces , etc ......et quand en plus , elles sont championnes de travail de printemps , là , c'est le summum!!!C'est comme si on vous présente à vous les mecs , une Miss France et puis une petite grosse!!!!!

    On a donc consommé notre mariage , et là , à moi , la liberté .

    Je ne sais pas pourquoi , mais dans la voiture , j'ai eu droit à la banquette arrière . Tout s'est passé nickel , voyage sous la pluie battante , mais à un moment , j'ai donné un coup de nez , la vitre était ouverte , il faisait meilleur , j'ai senti la campagne .Apparemment , on  n'était plus sur l'autoroute .5h de voyage quand même , on est passé à Clermont Ferrand . Et puis , coup de fil du patron , qui revenait de Compains . On allait se rencontrer à Issoire . Mais ma conductrice avait loupé la sortie , j'ai jamais entendu autant sonné le portable .Mais , ils se sont retrouvés .

    J'étais content de voir Bernard , je lui ai serré la main très fort , il a même rouspété , mais il fallait bien que je lui dise bonjour.

    Echange de coupes , de victuailles et retour au bercail .

    Mais non , Henriette s'est trompée , elle a filé sur ST Flour . Du coup , elle a pu voir le viaduc de Garabit.Magnifique!! 

    Entre temps , provisions de Cantal , Salers et Aligot .

    Retour par de petites routes du Cantal , puis de la Haute Loire . Les vaches dans les champs avec les veaux . eTt quelles vaches ! des Aubracs , des Salers .

    plein de petits ruisseaux , quelle belle région  .

    J'espère que vous aviez compris , : celui qui parlait , c'est VICTOR DES GRANDES ORIGINES 

    Il ne vous a pas dit où il allait parce qu'il est  modeste , il partait à la sélection pour le championnat du monde , à POLMINHAC dans le Cantal .