• Le 17 Sep 2012 - la chasse aux coqs

    la chasse aux coqs
    n extrait Mon capitaine , vite ! ça commence à rappeler je n'avais pas été long à descendre , j'étais plus jeune alors et plus agile . Je n'oublierai jamais ce spectacle . Autour de nous , c'était la nuit . Tout était noir , les abords du chalet , le ravin au premier plan et toutes les grandes pentes , toutes proches des Borseliers . Le ciel était vert pâle , piqué de myriades d'étoiles , grosses comme des planètes . Le jour était encore lointain . Je n'entendais rien . Brunet leva la main . " Chut mon capitaine . Faites pas de bruit . Ecoutez , on entend . " Je tendis l'oreille et perçus alors une sorte de roulement lointain que je n'aurais pu mieux comparer qu'à un roulement de tambours assourdi , voilé , comme étouffé à desein en sourdine . Ce sont les coqs , ça ? Mais oui , mon capitaine , c'est ça les coqs . Ecoutez ! Ecoutez! on appelle ça , le chant d'automne . Le bruit grandit , s'amplifia , se précisa .A mieux écouter , ce n'était pas un roulement , mais un ensemble de grelottements , de roucoulements qui se mêlaient , se superposaient dans l'obscurité . Mais c'est fou , Brunet , il y en a de partout Tout ça se passe aux Borseliers , là où il y a un concours de coqs maintenant .Ils disent qu'il y a 30 ou 40 coqs en train de rappeler . Quel récit et quelle véracité!!! Quand on a le don d'écrire , tout est retransmis d'une autre façon . Je suis béate d'admiration devant ce livre , que j'ai depuis longtemps et que je voulais vous faire partager